Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Dgiraudet-penser.over-blog.com

Blog de réflexion , pensée, poésie, philosophie

Articles avec #penser catégorie

PENSEES DE JEAN SOUVENANCE

Publié le 5 Décembre 2013 par DominiqueGiraudet dans penser

Cet article est reposté depuis le blog penser.

http://www.artagnan.net/ecrits/Traditions_2009/mai/9%20mai%202009.jpg

http://2e.img.v4.skyrock.net/4894/12654894/pics/1096312806.jpg

http://37.img.v4.skyrock.net/9959/71259959/pics/3129572188_1_2_ovDEsq4e.jpg

PENSÉES DE JEAN SOUVENANCE :


Si l'amour du prochain et la haine des guerres Si l'aide aux déshérités,à tous ceux qu'écrase une société égoiste; Si la défense de l'individu contre la veulerie des foules et des arrivistes; Si la sympathie pour le faible,pour celui qui souffre et s'évade des troupeaux; Si l'espoir en des lendemains fraternels, sans bornes ni frontières; Si la main tendue à celui qui reste seul contre tous,le message amical au prisonnier; Si le respect de la parole donnée,du serment que l'on prononce sans témoins; Si le désir de s'élever au-dessus des chemins battus,des traditions,des lois qu'impose la force aveugle; Si la recherche du Beau,du Vrai et du Bien,de ce qui grandit ou libère; Si le gout du simple et du sincère,de l'effort et de la lutte; Si le courage d'exprimer ses pensées,sans crainte de représailles,malgré les rires et les offenses; Si la résistance aux puissants,à leurs larbins,à leur claque; Si le dédain du snobisme et de la mode, du conformisme et de l'assiette au beurre; Si l'indifférence devant les décorations,les emblèmes,les titres de chefs immoraux; Si le dégout de l'uniforme et des masses serviles; Si la révolte contre les méchants et les sots,les dictateurs et les lâches; Si le soufflet aux obséquieux,aux rampants,aux caméléons; Si l'audace de dénoncer les onctueux et les visqueux; Si le refus d'obéir aux règles étroites d'une religion,d'une secte,d'un parti; Si l'élan du cœur vers la Raison,vers l'humanité sans coffres-forts ni drapeaux; Si tout cela est preuve d'anarchisme,j'ai choisi l'anarchisme.

 

 

Jean Souvenance.

 

 

 

 

 

 

http://img.over-blog.com/225x300/4/10/51/33/PICT0746.JPG
http://www.avatars-mania.com/images/Paysages/foret%20sculptee/sculpture%20bois.%20Fond%20d%20ecran%20foret.%20Forest%20wallpaper.jpg

 

 

Lire la suite

Deux textes extraits de l'oeuvre de Llewelyn Powys

Publié le 27 Juillet 2013 par DominiqueGiraudet dans penser

Cet article est reposté depuis le blog penser.

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://xxi.ac-reims.fr/ec-jmoulin-chaumont/clis/pages/suricates/suricateheros.jpg&sa=X&ei=kpU8UYSGObCN7Ab5goCACA&ved=0CAoQ8wc&usg=AFQjCNGz-5IrY9wq6IKVgsH4q1xmoAJtPA

 

 

 

Soyez vigilants, ô jeunes païens! Que les libres agissements de votre esprit, de votre corps ne soient ni entravés ni réprimés par les psalmodies sonores de prêtres vêtus de dentelles déambulant en procession. Il est des ravissements autrement plus réels que ces béatitudes rentrées. Le vin de la vie est bon, il vient du fruit de la terre qui donne la vigne. Le pain de la vie est bon, il vient du fruit de la terre qui donne le blé. Qu'importe la décomposition inhérente à toutes choses existantes? Notre heure nous appartient. Tout passe. Toute chose va à sa fin. Soyez généreux, libres, passionnés, soyez compréhensifs, enfants des "herbes, des fruits et des abstinences."(1) Ne donnez pas créance à ces faux maîtres, mais d'un cœur libéré assurez votre fuite. Vos loyautés païennes seront plus profondes, plus vraies que leurs loyautés. Abandonnez aux infirmes et aux vieillards ces temples obscurs aux bougies mal mouchées. A cet instant même votre heure s'écoule. Avec une inéluctable jubilation, plongez profond vos mains dans la fraîche mer salée de la vie. Levez les yeux, voyez le soleil.

 

 

 

Llewelyn Powys, The Cradle of God, Jonathan Cape, 1929, p.306

 

 

 

(1) St. Jérôme, dans un moment de générosité inhabituelle, se réfère à Epicure comme à "un enfant d'herbes et de fruits et d'abstinences."

 

________________________________________________________________________________________________

  http://37.img.v4.skyrock.net/9959/71259959/pics/3145997232_1_2_uDaDGTaV.jpg

C'est le culte de la gloire de la vie, de l'inexprimable sentiment de gloire d'avoir la chance d'exister, du hasard d'avoir été tiré de la poussière morte pour que se reflètent un moment dans le miroir de la rétine les mystères de la matière. Adorer la vie est notre religion. C'est un culte de l'instant, intact, désintéressé, passionné. A l'heure où les renards sortent de leur terrier, si l'on se tient au bord d'une haute falaise calcaire surplombant la mer, tout s'éclaire. La forme ronde de la terre se découpe sur l'infini et les herbes plumeuses ondulent librement sous les bannières en haillons des nuages sans maîtres. les vagues vieilles comme le monde se brisent sur les lits de galets, se brisent et se retirent comme elles l'ont fait sans jamais cesser depuis la nuit des temps. Tous les siècles de la géologie sont dans ce murmure, le bruit récurrent de la mer, tout ce qui a été et tout ce qui sera. D'un bout à l'autre des contours des continents, jour après jour, mois après mois, siècle après siècle, millénaire après millénaire, cet écho a résonné familièrement aux oreilles humaines. Il parle du temps qui n'est pas le temps, du temps qui est en soi une sorte d'absolu à part, comme le souffle suspendu et solitaire d'une touffe de salicornes silencieuses, illuminées par la lune sur une corniche inaperçue. Llewelyn Powys - 1934

 

http://37.img.v4.skyrock.net/9959/71259959/pics/3147699636_1_2_YLLEIptf.jpg

 

  http://www.anakinovni.org/multi/images/broceliande%5B1%5D.jpg

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.zephyr-sarl.fr/blog_samaritaine/media/photos2/B_IMGP5641.JPG&sa=X&ei=SjovUZyHLueH0AWl8IHIDA&ved=0CAkQ8wc4PA&usg=AFQjCNF5CqCc1Qa2SnQuTRy8ph620Kcs0g

 


 http://37.img.v4.skyrock.net/9959/71259959/pics/3148289648_2_2_ArPaBjiY.jpg
 

 

http://37.img.v4.skyrock.net/9959/71259959/pics/3148117590_2_2_2pgRJwY3.jpg

Lire la suite

HENRI MONTAIGU SUR LE CHEMIN DES CRETES -Par OLIVIER GISSEY

Publié le 8 Juillet 2013 par DominiqueGiraudet dans penser

Cet article est reposté depuis le blog penser.

Henry Montaigu sur le chemin des crêtes

par Olivier Gissey

Henry Montaigu (1936-1992) aura traversé un demi-siècle en navigateur solitaire même si quelques Amis lui prêtèrent escorte. L'auteur du Cavalier bleu était une des dernières grandes figures qui incarnaient l'idée royale en France, sur les traces de Joseph de Maistre et de Georges Bernanos. La royauté est une solitude.


Henry Montaigu (1936-1992).


Lire la suite

Henry Montaigu : Un noble voyageur

par Stanislas Balbec*

Henry Montaigu, mort il y a quinze ans, ne fut connu de son vivant que d’un cercle assez restreint. Écrivain de songes, brumes de Garonne, «Gascon. C’est-à-dire à la fois raide et souple, humoriste et grave, rebelle et conformiste» (1), il n’a guère laissé de biographie, pas de légende personnelle… Il demeure aujourd’hui encore quasiment inconnu du public, des critiques et des libraires : il n’est cité nulle part, ses livres sont introuvables, et, pour d’obscures raisons, non réédités. Oublié, il devrait normalement s’effacer de la mémoire des hommes. Et pourtant ! Enfoui au plus profond de la terre, promis à la dissolution et à l’effacement, passé de l’autre côté du miroir, c’est ainsi qu’Henry Montaigu semble accomplir son œuvre de sapience (2)…


"Mon pays défiguré ne me serait plus de rien si je n’étais pas contraint de l’aimer par la connaissance que j’ai du mystère de sa vocation". (La Sagesse du Roi dormant).


Lire la suite

Le Cavalier bleu : poétique d’Henry Montaigu

par Rémi Soulié*

En littérature, seule importe la grâce — et Dieu sait qu’Henry Montaigu l’avait : on est écrivain ou pas, comme on est sauvé ou non. Le Cavalier bleu intègre toutes les formes d’écriture, tant il est vrai que «la littérature dévore, englobe tout, Lao-Tseu et le Psalmiste, Thérèse d’Avila et Céline, Napoléon lui-même et Eugène Labiche, Michel Zévaco probablement, et Le Roman de la Rose, et Guénon — Ah ! quoi qu’on fasse — et M. le Duc de Saint-Simon, et l’ange Heurtebise, et Omar Khayyam, et Georges Bernanos…» (Le Cavalier Bleu, p. 256). Et Henry Montaigu, donc. Au temps de l’ «éloignement des fables» (p. 266) et du prosaïsme nihiliste, l’auteur du Cavalier bleu ose placer son roman sous la protection tutélaire des fées…


Le “voyage” du Cavalier bleu, Jean Amadieu Phébus d’Auberhodes, s’apparente à la quête d’un chevalier errant, topos du roman médiéval, et à l'itinéraire mystique d’une âme que, formellement, ni saint Jean de la Croix, ni sainte Thérèse d'Avila n’auraient désavoué."


Lire la suite

Henry Montaigu : «Guénon nous appelle à un retour conscient à l’ordre permanent des choses…»


1986. Après un numéro de La Place Royale consacré à René Guénon, à l’occasion du centenaire de sa naissance, Henry Montaigu publie René Guénon ou la Mise en demeure. On trouvera ci-dessous les principaux extraits d'un entretien inédit, qui montre bien la force et la tonalité si particulière de la “voix” d’Henry Montaigu : une exigence et un goût absolu de la «vérité qui libère», venus de plus loin et de plus haut...


Henry Montaigu : "Pendant que les derniers philosophes et les derniers théologiens continuent de jouer aux dés la robe sans couture, au beau milieu de la Tragédie, il m’apparaît de plus en plus que c’est à une réflexion sur les Temps que nous sommes conviés".


Lire la suite

Lire la suite

LUIGI AURIGEMMA - [ Article du Groupe d'Etude C.G Jung-Paris+divers ajouts personnels]

Publié le 29 Juin 2013 par DominiqueGiraudet dans penser

Cet article est reposté depuis le blog penser.

 

 

Edito de Consciences / Consciousness & Awareness. [ Pearltrees ] :

 

 

Nul ne sait encore d'où vient la Conscience : celle qui nous dit que nous existons, qui en appelle à notre esprit et qui, d'une façon ou d'une autre, nous relie à l'Univers... Tout le monde la possède, tout en l'expliquant différemment, ou tentant de le faire... Cette conscience là peut aller très loin, jusqu'à la Connaissance suprême, innée et disponible pour tous ceux qui n'ont pas peur d'aller la chercher...

Mais il y a aussi une autre conscience : celle qui nous aide à séparer le bien du mal et à combattre ce dernier, dans le meilleur des cas... Poussée au plus haut niveau, elle nous permet de regarder les choses en face et de les changer quand elles ne nous conviennent pas... Peu de gens sont capables d'aller aussi loin. En particulier à cause d'un profond égoïsme ambiant. Cette conscience est liée à l'information et à sa connaissance. Elle demande toujours un effort, une force, un refus de la victimisation, un sens de la liberté et de la justice, le sens d'une solidarité internationale, un gout pour la vérité et l'évolution...

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.regardsurlemonde.fr/blog/wp-content/uploads/2011/12/les_plus_beaux_arbres_du_monde_bayan.png&sa=X&ei=JGwaUdigG8a60QXgqYEI&ved=0CAoQ8wc&usg=AFQjCNFNQ0zDotENebSVQ58-PzuDiMR9AA

 

L'arbre Banyan - Calcutta - Inde

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

______________________________________________________________________________________________

On s'embarque pour des terres lointaines, on cherche la nature, on est avide de la connaissance des hommes, on invente des êtres de fiction, on cherche Dieu. Et puis on comprend que le fantôme que l'on poursuit n'est autre que Soi même.

 

Ernesto Sabato ( Lien : link )

 

Lien vers une vidéo : Bernard Pivot -Entretien avec Ernesto Sabato : Lien :link

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://i22.servimg.com/u/f22/11/42/44/50/sphing10.jpg&sa=X&ei=YNoXUaSXB4HoswahjoDwCg&ved=0CAoQ8wc42AI&usg=AFQjCNGHoPqbp0XLuvr5Gkp9YmIBSfbQgg

 

 

 

 

 

Aurigemma Luigi

 

(1923-2007)

 

Né en Italie en 1923, docteur en philosophie avec une thèse sur L'idée de Dieu dans la philosophie de Giordano Bruno, il a partagé son temps entre la France, où il a été membre fondateur de la S.F.P.A. et analyste didacticien jusqu'en 1993, et l'Italie où il a pris en charge la direction de la traduction et de l'édition de l'oeuvre de Jung en italien. Professeur à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales, il fut un clinicien attentif à la souffrance et ouvert au sens qui pouvait surgir du travail sur l'inconscient.

 

Disciple de Marie-Louise von Franz, il avait été formé à l'Institut Jung de Küsnacht et a orienté sa réflexion sur la vie spirituelle et les liens entre le psychisme individuel et le psychisme collectif. (voir Cahiers Jungiens de Psychanalyse n° 125, In Memoriam et Entretien avec Luigi Aurigemma, pp.98-110)

 

 

Conférences faites au Groupe d'Etudes C. G. Jung ( voir détails avec ce lien : link )

 

 

___________________________________________________________________________________________

 

Son dernier livre : L'Éveil de la conscience

 

 

 

 

Historien à l’École de hautes études en sciences sociales et psychanalyste, Aurigemma est l’un des plus éminents spécialistes de la pensée de C. G. Jung.

 

Le lecteur passionné, trouvera dans ces essais légués peu avant sa mort, une analyse fine et riche des thèmes jungiens.

 

" Qu’est-ce que la conscience ? Toute tentative de dire avec des mots ce qu’est ce saut de niveau n’est rien moins qu’un balbutiement, car comment parvenir à exprimer par des mots, toujours insuffisants et approximatifs, l’expérience qui est la plus surprenante à vivre, l’expérience de la nature psychique de l’Être. [...] Il s’agit d’une évidence d’une clarté extrême, d’une évidence béate entièrement ouverte, qui saisit celui qui la vit dans les profondeurs de son âme à l’instant intemporel où il comprend, où il se rend compte, où il sait qu’il est. Tel est l’éveil. "

 

 

http://www.editionsdelherne.com/media/k2/items/cache/358873fad4914931314b94f2036b503a_Generic.jpg

 

 

Extrait du chapitre "Jung et la métaphysique" de son ouvrage "L'éveil de la conscience" page 85 et page 86 :

 

Si maintenant je veux essayer de résumer dans quelques lignes de conclusion l'essentiel de l'analyse que j'ai tentée,je reviendrai à ces quelques mots des "Pensées tardives" , écrits par Jung dans les toutes dernières semaines de sa vie : " Par mon effort qui vise à dépeindre la nature délimitée de la psyché , je ne veux précisément pas suggérer qu'il n'existe que la psyché ." Car on saisit là le ressort explicite qui a empêché Jung, ce grand admirateur de la pensée de l' Inde , de s'abandonner entièrement à l'expérience vécue de la présence divine dans le secret le plus intime de l'existence infinie. Les résidus d'une conception réductive et "instrumentale du psychisme d'une part ,et d'autre part les doutes qu' on puisse lui reprocher ,le retour à une métaphysique traditionnelle ,le poussèrent en effet jusqu'au bout de sa vie à vouloir garder ,comme il lui arriva de le formuler dans l'intimité , " l 'Oiseau d'Or dans une cage de bois " . C'est-à-dire à enfermer ainsi le divin Oiseau d' Or - l ' en-soi  - dans la cage de bois que la nature phénoménique de l'expérience constitue  , et qu'il ne serait qu'  " anthropomorphisme arrogant " de vouloir outrepasser .

 

Pendant toute sa vie Jung fut pris dans les difficultés de cette double fidélité intérieure , et du conflit qui en résulta pour lui , et qu'il ne dépassa jamais vraiment et définitivement , entre la prudence de la raison et les élans du sentiment .

 

 

Entretien avec Luigi Aurigemma : Lien : link

 

 

____________________________________________________________________________________________

 

Autres ouvrages de Luigi Aurigemma :

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://ecx.images-amazon.com/images/I/41rYuZ1AgJL._SL500_AA300_.jpg&sa=X&ei=GF4WUfuyK6Kf0QXhyIGoAQ&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNF6QlvF4wlh0q12PRNbAcvE4ztIDQ

 

 

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://ecx.images-amazon.com/images/I/51Q6KXF0ACL._AA160_.jpg&sa=X&ei=WV4WUZ3UM4mZ0QWXjIFw&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNEfd4YogV2zP4k26XmqydfXlA8zyQ

 

 

 

___________________________________________________________________________________________

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.cairn.info/loadimg.php?FILE=CJUNG/CJUNG_125/CJUNG_125_0098/fullCJP_125_art09_img001.jpg&sa=X&ei=_l4WUZLzCoez0QXq3YCACw&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNFG1Nu3IWwiZTNfvqPft_o6dLwbOQ

 

 

________________________________________________________________________________________

 

 

La question de la conscience , interview de Dominique Laplane, neurologue. Ancien chef de service à la Pitié Salpêtrière. Professeur honoraire à l'Université Paris VI.

 

La conscience est-elle une composante de l'Univers ?

 

 

 

Mise en ligne le 7 mars 2010

 

Au sommaire dUIP TV, un entretien avec le neurologiste Dominique Laplane, ancien directeur de département à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris et professeur émérite à l'université Paris VI . Dans la première partie de cette interview, Dominique Laplane affirme notamment que la conscience est une composante fondamentale de l'univers. Une introduction à la pensée d'un des grands neurologues français auteur de « Penser,c'est-à-dire » ? : Enquête neurophilosophique aux éditions Armand Colin, de "La pensée d'outre mots. La Pensée sans langage et la relation pensée-langage. Editions Synthélabo "les empêcheurs de penser en rond". 1997 et de La mouche dans le bocal, essai sur la liberté de l'homme neuronal Plon

 

Catégorie

 

Science

 

 

 


 

Shankara

"Le Soi est en effet éternel et

a pour nature l'Être.

Le corps est éphémère et est fait

de non-être.

Les gens identifient les deux.

Peut-il y avoir une plus grande ignorance ?"

 

 

__________________________________________________________________________________________

 

Il est aussi possible d'approfondir ces différents questionnements à travers la démarche de Jean-Yves Leloup , je viens de visionner cette vidéo qui illustre bien la pensée de Jean-Yves Leloup :

 

 

______________________________________________________________________________________________
Leçon d'histoire de France..
__________________________________________________________________________________________
 

 

 

 


 

 

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://i40.servimg.com/u/f40/17/20/37/40/foret-11.jpg&sa=X&ei=EmgWUfXCOui90QXr84HICw&ved=0CAoQ8wc4Mw&usg=AFQjCNF-OgD2vo4SkcJ0xuCYyKi-X2mt7Q

Lire la suite