Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dgiraudet-penser.over-blog.com

Blog de réflexion , pensée, poésie, philosophie

LUIGI AURIGEMMA - [ Article du Groupe d'Etude C.G Jung-Paris+divers ajouts personnels]

Publié le 29 Juin 2013 par DominiqueGiraudet in penser

Cet article est reposté depuis le blog penser.

 

 

Edito de Consciences / Consciousness & Awareness. [ Pearltrees ] :

 

 

Nul ne sait encore d'où vient la Conscience : celle qui nous dit que nous existons, qui en appelle à notre esprit et qui, d'une façon ou d'une autre, nous relie à l'Univers... Tout le monde la possède, tout en l'expliquant différemment, ou tentant de le faire... Cette conscience là peut aller très loin, jusqu'à la Connaissance suprême, innée et disponible pour tous ceux qui n'ont pas peur d'aller la chercher...

Mais il y a aussi une autre conscience : celle qui nous aide à séparer le bien du mal et à combattre ce dernier, dans le meilleur des cas... Poussée au plus haut niveau, elle nous permet de regarder les choses en face et de les changer quand elles ne nous conviennent pas... Peu de gens sont capables d'aller aussi loin. En particulier à cause d'un profond égoïsme ambiant. Cette conscience est liée à l'information et à sa connaissance. Elle demande toujours un effort, une force, un refus de la victimisation, un sens de la liberté et de la justice, le sens d'une solidarité internationale, un gout pour la vérité et l'évolution...

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.regardsurlemonde.fr/blog/wp-content/uploads/2011/12/les_plus_beaux_arbres_du_monde_bayan.png&sa=X&ei=JGwaUdigG8a60QXgqYEI&ved=0CAoQ8wc&usg=AFQjCNFNQ0zDotENebSVQ58-PzuDiMR9AA

 

L'arbre Banyan - Calcutta - Inde

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

______________________________________________________________________________________________

On s'embarque pour des terres lointaines, on cherche la nature, on est avide de la connaissance des hommes, on invente des êtres de fiction, on cherche Dieu. Et puis on comprend que le fantôme que l'on poursuit n'est autre que Soi même.

 

Ernesto Sabato ( Lien : link )

 

Lien vers une vidéo : Bernard Pivot -Entretien avec Ernesto Sabato : Lien :link

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://i22.servimg.com/u/f22/11/42/44/50/sphing10.jpg&sa=X&ei=YNoXUaSXB4HoswahjoDwCg&ved=0CAoQ8wc42AI&usg=AFQjCNGHoPqbp0XLuvr5Gkp9YmIBSfbQgg

 

 

 

 

 

Aurigemma Luigi

 

(1923-2007)

 

Né en Italie en 1923, docteur en philosophie avec une thèse sur L'idée de Dieu dans la philosophie de Giordano Bruno, il a partagé son temps entre la France, où il a été membre fondateur de la S.F.P.A. et analyste didacticien jusqu'en 1993, et l'Italie où il a pris en charge la direction de la traduction et de l'édition de l'oeuvre de Jung en italien. Professeur à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales, il fut un clinicien attentif à la souffrance et ouvert au sens qui pouvait surgir du travail sur l'inconscient.

 

Disciple de Marie-Louise von Franz, il avait été formé à l'Institut Jung de Küsnacht et a orienté sa réflexion sur la vie spirituelle et les liens entre le psychisme individuel et le psychisme collectif. (voir Cahiers Jungiens de Psychanalyse n° 125, In Memoriam et Entretien avec Luigi Aurigemma, pp.98-110)

 

 

Conférences faites au Groupe d'Etudes C. G. Jung ( voir détails avec ce lien : link )

 

 

___________________________________________________________________________________________

 

Son dernier livre : L'Éveil de la conscience

 

 

 

 

Historien à l’École de hautes études en sciences sociales et psychanalyste, Aurigemma est l’un des plus éminents spécialistes de la pensée de C. G. Jung.

 

Le lecteur passionné, trouvera dans ces essais légués peu avant sa mort, une analyse fine et riche des thèmes jungiens.

 

" Qu’est-ce que la conscience ? Toute tentative de dire avec des mots ce qu’est ce saut de niveau n’est rien moins qu’un balbutiement, car comment parvenir à exprimer par des mots, toujours insuffisants et approximatifs, l’expérience qui est la plus surprenante à vivre, l’expérience de la nature psychique de l’Être. [...] Il s’agit d’une évidence d’une clarté extrême, d’une évidence béate entièrement ouverte, qui saisit celui qui la vit dans les profondeurs de son âme à l’instant intemporel où il comprend, où il se rend compte, où il sait qu’il est. Tel est l’éveil. "

 

 

http://www.editionsdelherne.com/media/k2/items/cache/358873fad4914931314b94f2036b503a_Generic.jpg

 

 

Extrait du chapitre "Jung et la métaphysique" de son ouvrage "L'éveil de la conscience" page 85 et page 86 :

 

Si maintenant je veux essayer de résumer dans quelques lignes de conclusion l'essentiel de l'analyse que j'ai tentée,je reviendrai à ces quelques mots des "Pensées tardives" , écrits par Jung dans les toutes dernières semaines de sa vie : " Par mon effort qui vise à dépeindre la nature délimitée de la psyché , je ne veux précisément pas suggérer qu'il n'existe que la psyché ." Car on saisit là le ressort explicite qui a empêché Jung, ce grand admirateur de la pensée de l' Inde , de s'abandonner entièrement à l'expérience vécue de la présence divine dans le secret le plus intime de l'existence infinie. Les résidus d'une conception réductive et "instrumentale du psychisme d'une part ,et d'autre part les doutes qu' on puisse lui reprocher ,le retour à une métaphysique traditionnelle ,le poussèrent en effet jusqu'au bout de sa vie à vouloir garder ,comme il lui arriva de le formuler dans l'intimité , " l 'Oiseau d'Or dans une cage de bois " . C'est-à-dire à enfermer ainsi le divin Oiseau d' Or - l ' en-soi  - dans la cage de bois que la nature phénoménique de l'expérience constitue  , et qu'il ne serait qu'  " anthropomorphisme arrogant " de vouloir outrepasser .

 

Pendant toute sa vie Jung fut pris dans les difficultés de cette double fidélité intérieure , et du conflit qui en résulta pour lui , et qu'il ne dépassa jamais vraiment et définitivement , entre la prudence de la raison et les élans du sentiment .

 

 

Entretien avec Luigi Aurigemma : Lien : link

 

 

____________________________________________________________________________________________

 

Autres ouvrages de Luigi Aurigemma :

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://ecx.images-amazon.com/images/I/41rYuZ1AgJL._SL500_AA300_.jpg&sa=X&ei=GF4WUfuyK6Kf0QXhyIGoAQ&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNF6QlvF4wlh0q12PRNbAcvE4ztIDQ

 

 

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://ecx.images-amazon.com/images/I/51Q6KXF0ACL._AA160_.jpg&sa=X&ei=WV4WUZ3UM4mZ0QWXjIFw&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNEfd4YogV2zP4k26XmqydfXlA8zyQ

 

 

 

___________________________________________________________________________________________

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.cairn.info/loadimg.php?FILE=CJUNG/CJUNG_125/CJUNG_125_0098/fullCJP_125_art09_img001.jpg&sa=X&ei=_l4WUZLzCoez0QXq3YCACw&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNFG1Nu3IWwiZTNfvqPft_o6dLwbOQ

 

 

________________________________________________________________________________________

 

 

La question de la conscience , interview de Dominique Laplane, neurologue. Ancien chef de service à la Pitié Salpêtrière. Professeur honoraire à l'Université Paris VI.

 

La conscience est-elle une composante de l'Univers ?

 

 

 

Mise en ligne le 7 mars 2010

 

Au sommaire dUIP TV, un entretien avec le neurologiste Dominique Laplane, ancien directeur de département à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris et professeur émérite à l'université Paris VI . Dans la première partie de cette interview, Dominique Laplane affirme notamment que la conscience est une composante fondamentale de l'univers. Une introduction à la pensée d'un des grands neurologues français auteur de « Penser,c'est-à-dire » ? : Enquête neurophilosophique aux éditions Armand Colin, de "La pensée d'outre mots. La Pensée sans langage et la relation pensée-langage. Editions Synthélabo "les empêcheurs de penser en rond". 1997 et de La mouche dans le bocal, essai sur la liberté de l'homme neuronal Plon

 

Catégorie

 

Science

 

 

 


 

Shankara

"Le Soi est en effet éternel et

a pour nature l'Être.

Le corps est éphémère et est fait

de non-être.

Les gens identifient les deux.

Peut-il y avoir une plus grande ignorance ?"

 

 

__________________________________________________________________________________________

 

Il est aussi possible d'approfondir ces différents questionnements à travers la démarche de Jean-Yves Leloup , je viens de visionner cette vidéo qui illustre bien la pensée de Jean-Yves Leloup :

 

 

______________________________________________________________________________________________
Leçon d'histoire de France..
__________________________________________________________________________________________
 

 

 

 


 

 

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://i40.servimg.com/u/f40/17/20/37/40/foret-11.jpg&sa=X&ei=EmgWUfXCOui90QXr84HICw&ved=0CAoQ8wc4Mw&usg=AFQjCNF-OgD2vo4SkcJ0xuCYyKi-X2mt7Q

Commenter cet article