Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dgiraudet-penser.over-blog.com

Blog de réflexion , pensée, poésie, philosophie

LA CONFIANCE VS LA PEUR ( Article du blog de Jean-Claude St-Louis)

Publié le 23 Août 2014 par Dominique Giraudet

LIEN VERS SON BLOG : http://libertaire9.space-blogs.com/blog-note/202860/la-confiance-vs-la-peur.html

La confiance est synonyme de vie tandis que la peur est synonyme de mort. Quand on a peur, on se voit comme mortel; on pense que la mort est la fin de tout. Quand on a confiance, on sait qu'on ne peut mourir. C'est le cœur qui nous dirige et non la tête, le siège des pensées et actions négatives.

La tête (le mental) crée la peur. Elle crée le soupçon, le doute, la méfiance et même la menace. Le cœur, c'est la confiance dans la vie, la tolérance, l'ouverture, la bonté qui réside au fond de chaque être humain. Il suffit d'éveiller cette bonté.

Le mental ne se fie qu'aux apparences car il est tourné vers l'extérieur. C'est pourquoi il doute, analyse, critique, juge et condamne. Le cœur voit au-delà des apparences car il est au-delà de ces apparences. Seul le coeur peut pardonner car lui seul peut voir le positif derrière tout, alors que la tête se méfie de tout.

Il faut reconnaître que le doute, la méfiance, ne sont pas sans conséquences. Ne pas faire confiance, douter, c'est émettre des ondes d'énergie puissantes. Les gens qui disposent de pouvoirs extrasensoriels sont incapables de le démontrer devant des gens sceptiques, alors qu'ils retrouvent leurs capacités devant des gens ouverts d'esprit.

La tête juge, c'est pourquoi elle ne peut aimer. Le cœur aime, c'est pourquoi il ne peut juger. La tête n'entre pas dans le cœur des gens, elle les regarde de haut, les méprise, les condamne. Si notre tête agit ainsi vis-à-vis les autres, elle le fait également vis-à-vis nous-mêmes, lorsqu'elle refuse de nous accepter, de nous pardonner.

C'est la tête qui nous mène quand on fait référence à un dieu barbare qui condamne aux flammes éternelles Ce dieu, c'est la tête qui le crée. Comme la tête se voit au-dessus de tout, qu'elle se croit capable de tout contrôler, capable de juger et condamner, le dieu qu'elle crée agit de la même façon.

Le dieu du cœur est sans jugement, sans reproche, sans condamnation. Lui seul peut sauver, car il n'est pas de l'extérieur. Ce qui est extérieur divise et disperse. Le dieu du cœur est la confiance, l'abandon, l'union entre les êtres. Il n'est pas de l'extérieur, il est à l'intérieur des gens. Il libère des divisions, des guerres, qui n'existent que par la peur.

Ceux qui veulent nous sauver de l'extérieur veulent tout simplement nous manipuler. Ils ne sont pas inspirés par le cœur, mais par la tête. Ils souffrent d'un manque de confiance en eux, d'un manque d'amour et d'acceptation d'eux-mêmes. C'est pourquoi ils veulent manipuler pour ainsi se valoriser. Ils ont besoin de soumission afin de créer le trône qui établira leur puissance, leur supériorité.

Le dieu extérieur est manipulateur, dominateur, destructeur. Il entretient la crédulité naïve. Il ne fait jamais mûrir, grandir, car ce serait la fin de son règne. Le dieu extérieur est à l'image de la tête qui se tient en dehors de tout. C'est un dieu inspiré par la peur et par conséquent, un dieu qui inspire la peur.

Le dieu intérieur, c'est la confiance profonde, la tendresse, l'absence de jugement. Il nous sauve de toute peur, de tout jugement. Il nous rend adulte car par le cœur on n'est soumis à rien, ni personne. On n'est ni supérieur, ni inférieur aux autres. On rassemble les gens en leur faisant confiance, en éveillant leur propre cœur. La tête fait perdre le cœur, alors que le cœur remet la tête à sa place, soit au service du cœur.

Il n'y a pas d'êtres supérieurs. Cette idée d'êtres supérieurs est une folie entretenue par des hommes ou des groupes dominateurs. Par le cœur, on est libre d'être soi-même, c'est-à-dire libre de vivre pleinement. Le cœur nous ramène à nous-mêmes. Il nous ramène vers notre unité. C'est cela être sauvé. Le mental (la tête) nous perd, mais l'amour (le cœur) nous sauve.

LA CONFIANCE VS LA PEUR ( Article du blog de Jean-Claude St-Louis)
Commenter cet article